- Hide menu

UNE HEURE DE PUDDING – Radio Nova – Alain Touraine

< Revenir au menu UNE HEURE DE PUDDING
<< Revenir au menu RADIO

Bonjour, et bon début de soirée.
Dieu que la vie passe vite.
Afin de mieux l’appréhender voici votre chronique : « L’horoscope de l’invité »
Aujourd’hui Alain Touraine.

Alain Touraine, je vais discuter pied à pied avec vous.
Je suis d’accord sur votre date et lieu de naissance, mais pas sur le reste. Nous y reviendrons avec bonheur.
Concernant votre ascendant, sachez qu’il est fort dans son groupe, et qu’il gagnerait à s’assumer au regard de lui-même.
Votre soleil flirte avec sa lune, c’est mignon, mais attention au quand dira t on : Cela pourrait plus tard vous portez préjudice. Surtout financièrement.

« Mieux vaudrait apprendre à faire l’amour correctement que de s’abrutir sur un livre d’histoire. »

Me disait mon parrain Boris Vian, les poches vides à la sortie du casino de Brides les bains. J’avais 13 ans.
Je suis entièrement d’accord avec parrain. L’accomplissement sexuel chez l’autre est un  bien meilleur signe d’équilibre intérieur, donc de sagesse, qu’un doctorat de droit ou qu’un diplôme de l’ENA.
Ce que l’on appelle le ou la mal baisé compense la détresse de sa libido par ce que je surnomme «
un raisonnement à faille » induisant par la même, ce que j’ai appelé : « Le jeu des dominos à direction multiple. »
L’Histoire a montré que cela faisait des dégâts.
Il serait  sexiste d’imaginer que la femme n’aurait pas les mêmes frustrations sexuelles que l’homme. Je sais qu’une théorie en vogue  dans certain milieu dit «de libre reconstruction » voudrais nous faire croire que les besoins de la femme en termes de cul seraient moindres.
C’est faux.
Ceux qui véhicules ces idées sont eux-mêmes de grands frustrés, ou alors ayant   toujours été incapables de donner du plaisir à leur compagne.
Ils se réfugient dans un système de pensée qui ne sert qu’à justifier leur propre incompétence.

En faisant l’amour, nous nous libérons de la peur de l’autre.

Cher Alain Touraine, je dois à présent me reposer.

Sachez cependant qu’après une étude sérieuse et, sans aucune flagornerie, je puis vous garantir une semaine particulièrement harmonieuse.

Au revoir et merci pour tout.

Les commentaires sont fermés.